SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

ST BARTH | GENÈVE | MONACO

Le mag

ST BARTH APRÈS IRMA

1 MOIS APRÈS LE CYCLONE IRMA

Le 5 octobre 2017,

Déjà 1 mois que le cyclone est passé sur notre île. Forts et solidaires face à l’ouragan Irma à St-Barth, nous sommes en pleine effervescence pour accueillir les prochains touristes.

LES BONNES NOUVELLES!

L’électricité et l’eau sont revenues sur la majorité des quartiers de St-Barth. Professionnels, bénévoles, habitants, nous avons à cœur de donner de notre temps pour remettre un coup d’éclat sur notre si belle île. Après de gros travaux de nettoyage, les quartiers, les plages et les meilleurs spots de Saint-Barth retrouvent de leurs couleurs.

 

LIAISON USA | ST BARTH

L’Agence Elan Voyages a pu nous renseigner sur les vols au départ des États-Unis à destination de Saint-Barth. Dès maintenant, les compagnies aériennes américaines volent vers Puerto Rico. Vous pouvez également rejoindre Saint-Barth via Antigua en liaison avec Tradewind Aviation. L’aéroport de Saint-Martin Princess Juliana est opérationnel le 10 octobre.

 

RÉOUVERTURE DES VILLAS À LA LOCATION

Aujourd’hui, notre priorité est de vous fournir une liste exhaustive et à jour des villas à la location et hôtels qui seront prêts à vous accueillir dès Thanksgiving 2017.

Une bonne partie des villas à la location a été épargnée à St-Barthélemy. Retrouvez sur A C C E S S, les meilleures villas disponibles dans notre rubrique Villas. Bénéficiez d’un service de réservation sur mesure avec les plus importantes agences de location de villas à St-Barth : Wimco, SiBarth, St Barth Properties, St Barth VIP, Barnes International, Missimmo, ...

 

RÉOUVERTURE DES HÔTELS

Auberge de Terre Neuve, Baie des Anges, Le Nid D’Aigle, Sunset, Le Village St Barth, Les Ilets de la Plage, Les Ondines, Les Sucriers, Saline Garden, Le Ti Morne, Tom Beach, Villa Lodge 4 Epices, auront le plaisir de vous accueillir dès le mois d’octobre. 

La réouverture des hôtels : Le Cheval Blanc, Eden Rock, Emeraude Plage, Le Barthélemy, Le Christopher, Le Toiny, Le Tropical, Villa Marie est prévue pour 2018. Les équipes hôtelières de ces établissements de luxe s’investissent pour rouvrir leurs portes au plus tôt. Par la suite, vous pourrez trouver les dates d’ouverture directement sur nos pages.

 

RÉOUVERTURE DES RESTAURANTS

Un grand nombre de restaurants va rouvrir. 

Octobre : Black Ginger, Eddy’s, L’esprit de Jean Claude Dufour, Isola, Isoletta, La Langouste, Yo Sushi Mania, L'Oubli, Le Select, 25 Quarter, Le Repaire, Galawa , Le Jardin, Le Vietnam, Saveurs Island, Au Regal, L'Ardoise, Les Bananiers, Jojo Burger

Novembre : Le Ti St Barth, La Cantina, Tamarin, Orega et Maya's to Go

Décembre : La Plage, Shellona, ​​La Guérite, Maya's, Le Toiny et Le Bagatelle

Février : Nikki BeachBonito

Mars : Mango et Taïno (les restaurants de l’hôtel Le Christopher)

 

INFORMATIONS EN TEMPS RÉEL

Nous avons dû interroger tous les professionnels pour vous fournir ces précieuses informations. Il convient de les considérer avec précaution. Des travaux ou événements imprévus peuvent engendrer des retards sur les réouvertures de certains établissements.  

Cependant, sachez que nous faisons tout notre possible pour vous offrir une visibilité en temps réel.   

Restez connecté pour accéder aux dernières nouvelles, dans Le Mag, sur notre rubrique Saint-Barth après Irma.

 

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Fidèles passionnés et grands curieux, parés pour La Bucket Regatta en mars, Les Voiles de Saint-Barth en avril et la 14ème édition de la Transat AG2R en mai 2018.

En janvier 2018, les amateurs de musique sont quand à eux conviés comme chaque année au St. Barts Music Festival.

A très vite sur A C C E S S pour de nouvelles informations sur les réouvertures et des photos de Saint-Barth après Irma !

SHOPPING

BREGUET : MARINE EQUATION MARCHANTE 5887

Tout au long de sa carrière, A.-L. Breguet ne cesse de démontrer son exceptionnelle maîtrise de la mesure du temps. Son implication et ses développements révolutionnaires lui valent reconnaissance et honneurs. Réputé dans toute l’Europe, Breguet trouve en Louis XVIII, roi de France, un admirateur actif. En 1814, ce dernier le nomme membre du Bureau des longitudes de Paris. Créé en 1795 par la Convention nationale, cet organisme a pour vocation le perfectionnement des diverses branches de l’astronomie et leurs applications à la géographie, la navigation et la physique du globe. Parmi ses attributions, on trouve la publication annuelle de documents de référence tels que les éphémérides astronomiques. Institution prestigieuse, le Bureau des longitudes comprend des géomètres, des astronomes, des navigateurs et des artistes-adjoints, soit une vingtaine de membres au total. Seul représentant de sa profession si utile aux physiciens et aux navigateurs, Breguet devient l’horloger de référence, notamment pour le calcul des longitudes en mer. En prolongement de cette distinction, par ordonnance du 27 octobre 1815, Louis XVIII décerne à A.-L. Breguet le titre officiel d’Horloger de la Marine royale. Ce titre est le plus prestigieux de ceux qu’un horloger peut recevoir tant la notion même d’horlogerie de marine implique de compétences scientifiques. Il revêt de plus une véritable fonction primordiale pour le pays. A cette époque, les chronomètres de marine sont d’une importance capitale pour les flottes puisqu’ils permettent de calculer la position des navires.

Dans le sillage de cet héritage unique, la Maison Breguet lance aujourd’hui en exclusivité mondiale le modèle Marine Équation Marchante 5887. Cette Grande Complication marque le début d’une nouvelle ère pour la ligne contemporaine Marine.

L’équation du temps est l’une des complications horlogères les plus rares et les plus fascinantes. Elle permet d’afficher la différence entre le temps solaire moyen – heures et minutes civiles – et le temps solaire vrai – heures et minutes solaires.

Depuis l’Antiquité, le soleil a été utilisé comme base de temps. Toutefois, le mouvement apparent du soleil – le temps solaire vrai indiqué par les cadrans solaires – n’est pas régulier. Avec l’amélioration de la précision horlogère, les montres et les horloges sont devenues la base du temps et le temps solaire vrai a été remplacé par le temps solaire moyen où tous les jours, égaux, durent 24 heures. Le temps solaire moyen peut avoir un retard allant jusqu’à 16 minutes par rapport au temps solaire vrai, ou une avance jusqu’à 14 minutes. Quatre jours par an seulement, les deux temps ont une même valeur. Les différentes positions du soleil dans le ciel se reproduisant de manière identique aux mêmes dates, il est possible pour les horlogers de les « programmer » à l’aide d’une came spéciale. En forme de 8, celle-ci reproduit mécaniquement le tracé des positions du soleil dans le ciel, l’analemme. Requérant une exécution extrêmement précise, la came est couplée à un palpeur qui entraîne un levier d’équation permettant d’afficher l’indication de la différence entre heure civile et heure solaire (-16 à +14 minutes). Cette lecture se fait en général sur un secteur ou cadran subsidiaire. Il incombe alors à l’utilisateur d’additionner ou de soustraire mentalement l’écart affiché par rapport à l’heure moyenne afin de connaître l’heure solaire vraie. La nouvelle Marine Équation Marchante de Breguet surpasse ce principe. Elle indique simultanément l’heure civile et l’heure vraie à l’aide de deux aiguilles des minutes distinctes.

L’aiguille solaire marchante, décorée d’un soleil doré facetté, propose une lecture directe des minutes du temps solaire ; elle offre confort et gain de temps. Cette simplicité apparente cache une réalisation ardue que peu d’horlogers sont capables d’accomplir. L’aiguille des minutes solaires doit en effet répondre à deux impératifs : il lui faut évoluer de façon conventionnelle sur le cadran, à l’instar de l’aiguille des minutes civiles, mais elle doit également se décaler chaque jour de cette dernière d’une valeur variant selon l’analemme afin d’afficher l’équation du temps. Ce résultat, Breguet a pu l’obtenir en dotant son aiguille solaire marchante d’un rouage différentiel animé par deux sources de rotation fonctionnant en totale indépendance ; la rotation des minutes civiles et celle commandée par le levier en contact avec la came d’équation, qui, elle, effectue un tour par année. Breguet a développé une came d’équation d’une extrême finesse supportée par un disque en saphir transparent servant également à la correction de l’équation du temps par mois.

A la complexité apportée par l’indication de l’équation marchante s’ajoute tout naturellement sur cette Grande Complication un quantième perpétuel. Deux guichets, l’un situé entre 10h et 11h, l’autre entre 1h et 2h, font respectivement défiler les jours de la semaine ainsi que les mois et l’année bissextile. Le quantième est affiché à l’intérieur du tour d’heure, à l’aide d’une aiguille rétrograde terminée par une ancre et parcourant un arc de cercle de 9h à 3h. La répartition de l’ensemble des informations sur le cadran a été étudiée avec soin pour permettre une lecture en ligne simple et intuitive tout en offrant une esthétique irréprochable.

Basée sur le calibre automatique 581DR, la nouvelle Marine Équation Marchante de Breguet renferme une troisième complication, et non des moindres : elle est dotée d’un tourbillon 60 secondes dont la cage en titane abrite un balancier Breguet à spiral en silicium. Cette caractéristique innovante permet notamment au balancier d’atteindre une fréquence de 4 Hz tout en conservant une réserve de marche particulièrement confortable, sur une pièce automatique. Affichée dans un guichet entre 7h et 9h, celle-ci dispose d’une autonomie de 80 heures.

L’ingéniosité de cette pièce spectaculaire est soulignée par le précieux savoir-faire des artisans de la Maison Breguet. Côté face, le cadran présente deux types de guillochages, dont un motif « vagues » conçu pour cette nouvelle création. La mention « Marine royale » est gravée sur la barrette de tourbillon, dont l’exécution attire immanquablement le regard. Au dos de la montre, les ponts, visibles sous un fond saphir, ont été délicatement ciselés pour représenter dans les moindres détails le « Royal Louis », vaisseau de premier rang de la Marine royale française. Le barillet est quant à lui décoré d’une rose des vents, en référence à la navigation astronomique. Grâce au positionnement savamment réfléchi de la masse oscillante en périphérie du calibre, le mouvement automatique ainsi décoré déploie toute sa splendeur.

Garde-temps somptueux, la nouvelle Marine Équation Marchante de Breguet donne le ton. Elle arbore de nouveaux codes esthétiques qui lui confèrent une allure moderne et dynamique : des cornes centrales mariant surfaces polies et satinées, des cannelures plus ouvertes, aux flancs visibles, une couronne surmontée d’un « B » poli sur fond sablé, ainsi qu’un décor de couronne en forme de vagues anglées et satinées. Cette Grande Complication est proposée dans une boîte de 43,9mm de diamètre en or rose ou en platine. Le modèle en or rose comporte un cadran argenté et un mouvement anthracite, tandis que celui en platine arbore un cadran bleu et un mouvement rhodié. Toutes deux grandioses, ces pièces ont pour maîtres mots élégance, lisibilité et équilibre.

Boîtier en platine 950 à carrure cannelée. Fond saphir. Diamètre 43,9mm. Etanche à 10 bar (100m).

Cadran bleu en or, guilloché à la main. Individuellement numéroté et signé Breguet. Tour d’heures en chiffres romains et repères luminescents. Aiguilles Breguet à « pomme » en or 18 carats facettées, avec matière luminescente. Aiguille des minutes solaires avec soleil doré facetté. Guichet des jours entre 10h et 11h. Guichet des mois et des années entre 1h et 2h. Quantième rétrograde sur un arc de cercle de 9h à 3h. Indication de la réserve de marche dans un guichet entre 7h et 9h.

Mouvement mécanique à remontage automatique avec équation du temps marchante, quantième perpétuel, tourbillon et réserve de marche de 80 heures, cal. 581DPE. Numéroté et signé Breguet. Petite seconde et came d’équation sur l’axe du tourbillon. 16¾ lignes.
57 rubis. Roue d’échappement en silicium et ancre de côté inversée avec cornes en silicium. Spiral en silicium. Fréquence 4 Hz. Ajusté dans 6 positions.

Bracelet en alligator avec boucle déployante en or.

Disponible également en or rose 18 carats avec cadran en or argenté et mouvement anthracite

 

SHOPPING

LE TEMPS DE L'ENGAGEMENT

À l’occasion de la 7ème édition d’Only Watch, Jaquet Droz présente un exemplaire exceptionnel de la Grande Seconde Décentrée vendu au profit de la lutte contre la myopathie de Duchenne. 

Le temps, c’est de la générosité. Ce crédo, Jaquet Droz le défend depuis toujours, en s’associant à Only Watch, biennale caritative de pièces horlogères uniques vendues au profit de la recherche sur la myopathie de Duchenne, une affection grave des muscles et de l’appareil cardiaque. Convaincue qu’un médicament sera un jour disponible, la Marque aux deux étoiles s’engage dans cette voie en dévoilant une Grande Seconde Décentrée en édition unique. 

Modèle légendaire jouant avec le chiffre 8, symbole d’infinité et de complétude devenu l’un des codes de Jaquet Droz, la Grande Seconde est ici revisitée sur fond de cuprite. Découverte au milieu du XIXème siècle, cette pierre riche en oxydes de cuivre suscite évidemment une rêverie astronomique, lorsque l’œil se plaît à y voir la planète Mars. Son rouge ardent incarne ici toute la passion investie dans ce garde-temps et dans le projet porté par Only Watch. 

Savoir-faire entretenu par Jaquet Droz, la taille de cadrans minéraux est un exercice d’une grande délicatesse. Chaque inclusion, chaque veine, chaque détail du cadran fait de facto de chaque montre un chef-d’œuvre singulier. Mais la Grande Seconde va plus loin encore : les deux compteurs traditionnellement alignés sur un axe douze heures-six heures sont ici décentrés, apportant un dynamisme inédit à ce tableau d’une grande pureté. La finesse des rehauts cerclés en or répond à celle des aiguilles et de la majestueuse trotteuse, tandis que la couronne déplacée à quatre heures signe à son tour un twist esthétique millimétré. 

Véritable spectacle visuel, cette Grande Seconde est équipée d’un mouvement à mécanisme automatique dont le spiral et les cornes d’ancre en silicium, matériau insensible aux chocs, aux écarts de température et de pression et aux champs magnétiques, participent à la fiabilité plus que parfaite de la montre. Dotée d’une réserve de marche de 68 heures, la Grande Seconde Décentrée marie au pourpre de la cuprite la lueur de l’or rouge du boîtier de 43 mm de diamètre et le noir onctueux de son bracelet en alligator. Gravée à la main des mentions « 1/1 » et « Only Watch 2017 Cuprite », la Grande Seconde Décentrée sera présentée fin septembre, à l’occasion du Monaco Yacht Show. Elle participera ensuite à l’exposition itinérante destinée à un public international de connaisseurs engagés, avant d’être proposée aux enchères à Genève le samedi 11 novembre prochain.  

„Some watches tell time, some tell a story“

SHOPPING

Runabout : hommage à une ère d’élégance

Frédérique Constant lance deux nouveaux modèles Runabout, en hommage aux élégants bateaux Riva qui distinguaient la bonne société des années 1920. 

Un Partenariat qui Dure 

En 2009, Frédérique Constant a entamé sa collaboration avec la Riva Historical Society aux côtés de Piero Mario Gibellini et Carlos Riva, dont l'objectif est de promouvoir la conservation des bateaux Riva encore en circulation dans le monde en aidant leurs propriétaires à préserver au mieux leur prestigieuse embarcation. Avec le lancement de ces deux nouvelles montres, Frédérique Constant honore cet engagement visant à perpétuer le nom Riva et ce qu’il symbolise. 

De la Mer à la Terre 

La même année, Frédérique Constant lançait son premier modèle Runabout, en hommage aux légendaires bateaux de sport éponymes des années 1920. Considérés comme la fine fleur des bateaux de type Runabout en Europe, les bateaux Riva étaient rapides et puissants. De dimensions modestes, ils pouvaient accueillir de quatre à huit personnes. Un parfait moyen de locomotion pour les activités de plaisance telles que la pêche, les sports nautiques ou la croisière. Les bateaux Runabout Riva ne pouvaient qu’inspirer des montres au design élégant et racé, typiques du design italien.  

Élégance raffinée 

Les deux nouvelles versions de la montre Frédérique Constant Runabout affichent un design classique et sophistiqué affichant heures, minutes, secondes, date et fonction GMT 24h, à travers un cadran guilloché ponctué d’index luminescents appliqués. Le boîtier tripartite de 44 mm en acier inoxydable poli est doté d’un fond transparent dévoilant les subtilités mécaniques du mouvement FC-350, assorti d’un module GMT développé en interne. La première version se distingue par son cadran argenté avec aiguille GMT bleue. Le boîtier est monté sur un bracelet en cuir bleu marine assorti à l’aiguille. La seconde version arbore un cadran gris anthracite muni d’une aiguille GMT blanche en contraste, le boîtier se présentant sur un bracelet en cuir brun clair. Chaque modèle a été produit en édition limitée à 2 888 exemplaires. La montre est vendue dans un somptueux coffret boisé renfermant un bateau Runabout miniature en bois richement détaillé. 

Le partenariat entre Frédérique Constant et la Riva Historical Society se prolonge à travers ces deux nouveaux modèles de la collection Runabout, qui font revivre l’élégance et le panache des années 1920. 

SHOPPING

ROLEX COSMOGRAPH DAYTONA : une montre née pour la course

Rolex présente trois nouvelles versions de son modèle Oyster Perpetual Cosmograph Daytona en or jaune, gris ou Everose 18 ct. Ces déclinaisons sont équipées de l’innovant bracelet Oysterflex en élastomère renforcé d’une lame métallique et sont dotées d’une lunette Cerachrom monobloc en céramique noire brevetée par Rolex. Cette évolution combine haute technologie et esthétique racée, tout en rendant hommage à l’héritage de ce chronographe de légende. La lunette noire rappelle en effet celle du modèle de 1965 muni d’un disque noir en plexiglas. Comme toutes les montres Rolex, ces nouveaux Cosmograph Daytona bénéficient de la certification Chronomètre Superlatif redéfinie par Rolex en 2015 pour garantir des performances hors norme au poignet.

LUNETTE CERACHROM ET MESURE DE LA VITESSE

Créée par Rolex en 1963, l’Oyster Perpetual Cosmograph Daytona est une montre née pour la course. Elle a gagné ses lettres de noblesse sur les circuits automobiles du monde entier pour sa fiabilité et ses performances, et a accédé au rang d’icône sous le nom « Daytona » comme l’un des chronographes les plus célèbres au monde. Elément clé de l’identité du modèle, sa lunette gravée d’une échelle tachymétrique permet de mesurer une vitesse moyenne jusqu’à 400 unités de distance, miles ou kilomètres, par heure. La lunette Cerachrom monobloc en céramique high-tech offre de nombreux avantages : sa dureté la rend pratiquement inrayable, elle conserve sa couleur malgré les effets des rayons UV et reste insensible à la corrosion. Une durabilité extrême à laquelle s’ajoute la lisibilité exceptionnelle de l’échelle tachymétrique, dont la graduation est obtenue par dépôt en creux d’une fine couche d’or 18 ct ou de platine par un procédé PVD (Physical Vapor Deposition, dépôt physique en phase vapeur). Constituée d’une seule pièce, la lunette Cerachrom monobloc assure à elle seule le maintien et l’étanchéité de la glace sur la carrure.

LE BOÎTIER OYSTER, SYMBOLE D’ÉTANCHÉITÉ

Le boîtier Oyster du Cosmograph Daytona, garanti étanche jusqu’à 100 mètres, est un exemple de robustesse, de proportions et d’élégance. Sa carrure aux formes caractéristiques est taillée dans un bloc massif d’or 18 ct. Son fond cannelé est hermétiquement vissé à l’aide d’un outil spécial qui permet aux seuls horlogers Rolex d’accéder au mouvement. La couronne de remontoir, munie du système de triple étanchéité Triplock et protégée par un épaulement taillé dans la masse de la carrure, se visse solidement sur le boîtier, de même que les poussoirs de chronographe. Quant à la glace, elle est en saphir pratiquement inrayable. Totalement étanche, le boîtier Oyster du Cosmograph Daytona protège ainsi de manière optimale le mouvement haute précision qu’il abrite.

LE CALIBRE PERPETUAL 4130

Le Cosmograph Daytona est équipé du calibre 4130, un mouvement chronographe mécanique à remontage automatique entièrement développé et manufacturé par Rolex. Véritable concentré de technologie Rolex, son architecture entièrement repensée a permis de réduire considérablement le nombre de composants de la fonction chronographe, améliorant d’autant sa fiabilité. Le chronographe est enclenché par un mécanisme à roue à colonnes et embrayage vertical offrant un démarrage instantané et extrêmement précis ainsi qu’une grande robustesse. L’oscillateur, véritable cœur de la montre, comprend un spiral Parachrom bleu breveté et fabriqué par Rolex dans un alliage exclusif. Parfaitement insensible aux champs magnétiques, ce spiral présente une grande stabilité face aux variations de température et reste jusqu’à dix fois plus précis qu’un spiral traditionnel en cas de chocs. Il est muni d’une courbe Rolex garantissant sa régularité dans toutes les positions. Le calibre 4130 dispose d’un module de remontage automatique par rotor Perpetual et bénéficie d’une réserve de marche d’environ 72 heures.

BRACELET OYSTERFLEX ET FERMOIR DE SÉCURITÉ

Les nouveaux Cosmograph Daytona sont assortis d’un bracelet Oysterflex développé et breveté par Rolex. Ce bracelet technique combine de manière unique la robustesse et la fiabilité d’un bracelet métallique avec la flexibilité, le confort et l’esthétique d’un bracelet en élastomère. Il est en effet constitué en son cœur d’une lame métallique superélastique surmoulée d’élastomère noir haute performance. Ce matériau est particulièrement résistant aux agressions de l’environnement et d’une grande durabilité. Le bracelet Oysterflex est en outre équipé d’un fermoir de sécurité Oysterlock en or jaune, gris ou Everose 18 ct prévenant toute ouverture accidentelle. Il dispose de la maille de rallonge rapide Easylink, qui permet d’ajuster facilement la longueur d’environ 5 mm pour un surcroît de confort en toute circonstance.

CERTIFICATION CHRONOMÈTRE SUPERLATIF

Comme toutes les montres Rolex, le Cosmograph Daytona bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif redéfinie par Rolex en 2015. Ce titre exclusif atteste que la montre a subi avec succès une série de tests menés par Rolex dans ses propres laboratoires et selon ses propres critères, plus sévères que les normes horlogères. Cette certification porte sur la montre dans son ensemble, une fois le mouvement emboîté, afin de garantir des performances superlatives au poignet en termes de précision, d’étanchéité, de remontage automatique et d’autonomie. La précision en montre d’un Chronomètre Superlatif Rolex est ainsi de l’ordre de –2/+2 secondes par jour, soit plus de deux fois celle exigée d’un Chronomètre officiel. Le statut de Chronomètre Superlatif est symbolisé par le sceau vert dont est assortie chaque montre Rolex et s’accompagne d’une garantie internationale de cinq ans.

Modèle disponible à la boutique Zegg & Cerlati Rolex - Avenue des Spélugues 98000 Monaco

SHOPPING

TUDOR : BORN TO DARE

Il a su s’imposer comme l’un des plus grands joueurs de tous les temps. Entrepreneur, philanthrope, icône de style, David Beckham, nouvel ambassadeur de la maison Tudor, incarne l'audace qui fait de cette marque ce qu'elle est aujourd'hui.

La philosophie : une Tudor est née pour oser

Née de la volonté d’aller au-delà de l’ordre établi, la philosophie horlogère de Tudor puise son inspiration dans son propre héritage, tout en adoptant les technologies les plus innovantes et en repoussant les limites de la créativité. 

Le fondateur de Rolex, Hans Wilsdorf, a créé la société Montres Tudor S.A. avec pour objectif d’explorer de nouveaux territoires, en proposant « une montre que (ses) concessionnaires puissent vendre à un prix plus bas que (ses) montres Rolex et qui soit digne de la même confiance traditionnelle ». 

Depuis, Tudor est restée fidèle à cette vision originale. Dans le strict respect des règles de l’excellence, le design des montres Tudor réinterprète un héritage d’exception à travers des produits véritablement uniques, qui marient avec audace originalité et modernité. 

Univers : Une Tudor est née pour aller plus loin

Les montres Tudor sont conçues pour ceux qui osent sortir de leur zone de confort. 

Elles offrent des performances exceptionnelles quelles que soient les conditions, des soirées habillées aux environnements hostiles. 

Au fil des années, les montres Tudor ont accompagné les individus les plus audacieux : sur les routes alpines au poignet d’intrépides pilotes, sur les glaces du Groenland durant l’expédition britannique de 1952, dans les airs aux côtés des parachutistes de l’US Air Force et sous la mer avec les hommes-grenouilles de la Marine Nationale. Elles ne les ont jamais déçu, offrant une résistance et une fiabilité à toute épreuve.  

Aujourd’hui, des montres professionnelles polyvalentes aux montres s à l’élégance intemporelle, la collection Tudor perpétue une tradition fondée sur une fiabilité absolue, en soumettant chaque montre à des tests de résistance, de précision et d’étanchéité particulièrement rigoureux, dépassant les standards de l’industrie.

Les montres Tudor s'adressent aux audacieux

Ceux qui portent les montres Tudor aujourd’hui ne sont guère différents de ceux qui les portaient il y a 50 ans. Ce sont des individus non conformistes, aux grandes ambitions. Ils vont au bout de leurs passions, peu importe où celles-ci les mèneront. Comme Tudor, ils s’inspirent de leurs expériences passées pour avancer et guider leurs décisions. 

Ils recherchent sans cesse de nouveaux défis pour élargir leur horizon. Ils savent apprécier l’excellence d’un savoir-faire. Ils connaissent les étapes de fabrication et la philosophie d’un produit de qualité. Ils choisissent  le meilleur essentiel, toujours dans l’air du temps.. 

Ceux qui portent une montre Tudor ont soif de découvertes et d’aventures. Ils vont toujours plus loin, sont curieux et audacieux. 

Modèle disponible à la boutique :

GOLDFINGER

Rue de France

Gustavia

97133 ST BARTH  

 

ART

PHILIPPE PASQUA : BORDERLINE

Le Musée océanographique de Monaco présente l’exposition monographique Borderline, de l’artiste Philippe Pasqua. Ses œuvres monumentales, pour la plupart créées sur mesure, vont côtoyer les collections mythiques du lieu pour faire naître un dialogue inédit.

L’art de Philippe Pasqua expérimente la limite. Il flirte avec les bords, tutoie les bornes et s’en affranchit. Violente et impudique, son œuvre bouscule autant qu’elle fascine, plaçant le visiteur face à un dilemme : dévorer du regard ou détourner les yeux, réflexe de défense plus qu’indifférence. « Philippe Pasqua questionne, interpelle, dérange, mais jamais n’indiffère. Le détonateur idéal pour provoquer une prise de conscience en faveur de la vie marine et terrestre », évoque Robert Calcagno, Directeur général du Musée océanographique.

Charmé par l’architecture du Musée océanographique et sensible à son engagement, l’artiste propose une exposition à son image, sincère et plurielle. Douze œuvres monumentales, dont sept réalisations inédites, investissent les lieux dans leur totalité – du parvis à la terrasse panoramique, en passant par la falaise du Rocher, en contrebas de l’édifice centenaire.
 


BOUSCULER L’HOMME DANS SA RELATION AVEC LA NATURE
Chez Philippe Pasqua, le goût du monumental s’oppose à son attirance pour ce qu’il y a de plus vulnérable et profond. Les failles et fêlures s’exposent en taille XXL. Instinctif, l’artiste ne théorise pas ses œuvres et laisse aux visiteurs toute latitude pour les interpréter, estimant que l’art va au-delà des discours et du visuel. « Le beau, c’est la puissance évocatrice », confie-t-il. L’œuvre est belle par l’émotion qu’elle produit, le coup qu’elle porte au cœur.

L’artiste exprime ici toute sa sensibilité et questionne le public sur sa relation à la nature, à la mort et à la renaissance. « A partir de ces sujets de prédilection, il joue avec le rapport ambigu que l’homme entretient avec l’univers marin, entre peur et fascination, pour confronter le public aux enjeux actuels de protection de la biodiversité », complète Robert Calcagno.

Partie intégrante de l’ADN du musée depuis sa création, ces enjeux écologiques se retrouvent dans ces réalisations.

Musée océanographique de Monaco, Avenue Saint-Martin, 98000 Monaco

 

DÉCOUVRIR

Le Spa Métropole by Givenchy : le luxe d'un temps pour soi

C’est l’une des adresses les plus prestigieuses de Monaco. Un palace hors du temps. Un écrin luxueux, préservé de l’agitation de la Principauté tout en étant lové en son cœur... Situé dans le Carré d’Or, en surplomb de la mer Méditerranée, l’Hôtel Métropole Monte-Carlo est de ces lieux riches d’une histoire et d’une âme, où règne une atmosphère unique. Des 126 chambres et suites aux restaurants en passant par la piscine, tout, à l’Hôtel Métropole, est dédié à la douceur de vivre.

C’est ainsi que Givenchy dévoile aujourd’hui un spa imaginé sur mesure pour ce palace d’exception.

Lignes pures et matières nobles... Conçu par l’architecte d’intérieur Didier Gomez, le Spa Métropole by Givenchy reflète jusque dans ses moindres détails la sophistication et la modernité de la Maison. L’entrée donne le ton, écrin de marbre dont les volumes sont soulignés par des lignes noires épurées et graphiques. Au fil des espaces, les matériaux contemporains voisinent avec un mur digital végétal, d’une sérénité absolue. Le couloir qui mène aux cabines de soin devient ainsi un lieu d’immersion, où la rencontre fortuite avec la nature, sublimée par de subtils jeux de lumière, crée une atmosphère vibrante et intimiste.

Les dix cabines de soin sont toutes habillées d’un camaïeu de blanc et leurs murs embossés évoquent la dentelle de robes Haute Couture. Parmi elles, une suite double et une suite single sont équipées d’un bain et d’un hammam privatif. Détail luxueux, chaque client peut choisir une fragrance qui l’accompagnera tout au long de son expérience, apposée sur un tissu glissé dans la poche de son peignoir ou sur la table de massage. Étape ultime de chacun des soins et des massages, le réveil en fraîcheur, qui fait appel à la technologie de la cryothérapie, prolonge en douceur ce moment de sérénité.

« Le secret de l’élégance, c’est d’avoir l’air d’être soi-même. » Cette phrase signée Hubert de Givenchy dit tout, ou presque, de la philosophie des spas de la Maison. Car, au-delà du simple soin, la beauté par Givenchy est une expérience. La clé d’une élégance irradiant de l’intérieur. Alchimie des formules, somptuosité des textures et, bien sûr, maîtrise des gestuelles… Au cœur des spas Givenchy, les produits de la Maison déploient toutes leurs performances entre des mains expertes, au fil de protocoles chorégraphiés avec une absolue précision. Chaque soin du visage ou du corps est une création exclusive, un rituel sur mesure conjuguant efficacité et sensorialité. La promesse d’un moment pour soi absolument inoubliable.

Hôtel Métropole Monte-Carlo, 4 Avenue de la Madone, 98000 Monaco

+377 93 15 15 15

GASTRONOMIE

UN CHAMPAGNE BIO-CHIC ENVOÛTANT

Quand Frédéric Zeimett reprit la direction générale de Leclerc-Briant en 2012, bon nombre d’observateurs s’interrogèrent sur l’avenir de cette ancienne maison champenoise.

La marque repartait de zéro ou presque après la disparition de Pascal Leclerc-Briant, l’héritier d’une dynastie de producteur de Champagne dont l’origine remonte au XIXème siècle. La majorité des vignes avait été vendue à ses concurrents et le couple d’américains qui racheta la société hérita seulement des bâtiments, du vin reposant dans les caves et de quelques ares de vignoble.

En quatre petites années, Leclerc-Briant est devenu le chouchou des amateurs et fins connaisseurs de Champagne qui s’extasient de son sens de l’innovation et de la découverte de nouvelles saveurs. La Revue des Vins de France et le guide Bettane Desseauve viennent de lui donner un coup de cœur très remarqué pour son Champagne Blanc de Meuniers premier cru, élaboré exclusivement avec du pinot meunier, le « parent pauvre » des cépages de Champagne. Du jamais vu dans cette région où la tradition est bien enracinée dans les terroirs.

Avec humilité pour un homme qui a 30 ans d’expérience aux plus hautes fonctions dans des maisons aussi prestigieuses que Moët et Chandon et Chapoutier, Frédéric Zeimett attribue avant tout ce succès au talent d’Hervé Jestin, son chef de cave, un œnologue connu pour son amour de la biodynamie. « Hervé Jestin a une approche très originale de son métier, confie Frédéric Zeimett, c’est l’homme qui murmure à l’oreille du vin.  Il fait de la biodynamie poussée à l’extrême, à la fois dans la vigne et dans la cave et cela explique la grande singularité de nos vins. »

Il y a désormais une signature Leclerc-Briant unique et parfaitement reconnaissable par ses Champagnes extrêmement vibrants, verticaux et très précis. Avec une recherche du fruit, des arômes, une touche de salinité très marquée et une absence quasi-totale de sucre. Un Champagne qui s’exprime sans artifice, sans cosmétique, un vin qui se présente dans sa plus grande naturalité avec une certification végétalien.

« Il se passe quelque chose pendant les dégustations, ajoute Frédéric Zeimett, il y a une réaction physiologique avec une grâce et une émotion très particulière. »

La tête de cuvée Divine Solera en est le vibrant témoignage. Ce millésime « perpétuel «  offre une symphonie de saveurs avec plusieurs générations de vins qui s’épanouissent en totale harmonie. Un raffinement exceptionnel à l’image de tous les Champagnes Leclerc-Briant.

A Saint Barthélemy, le champagne Leclerc-Briant est distribué par In Vino. Vous pourrez également le déguster au Barthélémy, établissement 5 étoiles qui a récemment ouvert à Grand Cul-de-Sac.

Price: 35 euros.

GASTRONOMIE

CUVÉE ÉTERNELLE FAVORITE : UN ROSÉ FÉMININ

Dans la famille d’Adeline de Barry, le vin est une affaire de femme.

Depuis son entrée dans le giron familial au XVIIIe siècle, lorsque le Marquis de Villeneuve acheta cet ancien prieuré aux moines de Lérins, le château de Saint-Martin s’est en effet toujours transmis de mère en fille. Une tradition ancestrale qui n’a connue qu’une exception lorsque le grand-père d’Adeline, le comte Edme de Rohan Chabot, dirigea le domaine pendant quarante ans avant de passer le flambeau à sa fille puis à sa petite fille en 1984. De cette grande personnalité du vin, Adeline de Barry a beaucoup appris. Grâce à ses précieux conseils, un apprentissage sur le terrain et une expérience américaine dans la branche marketing de Moët Hennessy, elle poursuit aujourd’hui avec succès l’œuvre familiale avec la production de cuvées de grande qualité. Erigé sur la commune de Taradeau, dans le Var, au centre d’une propriété d’une centaine d’hectares et bénéficiant d’une climatologie et de deux terroirs (schiste et sol argilo-calcaire) spécifiques, le Château de Saint-Martin fait partie du club très fermé des 18 crus classés Côtes de Provence. Une référence prestigieuse et un gage d’excellence que l’on retrouve dans la cuvée Eternelle Favorite, un délicieux rosé à la robe pêche et aux saveurs fruités.

Adeline de Barry nous en dit quelques mots.

Comment vous est venue l’idée d’Eternelle Favorite ?

« Pendant mes voyages, notamment en Asie, j’ai remarqué que les femmes aimaient se retrouver à la sortie du travail pour boire un verre, sans nécessairement dîner en même temps. Elles prenaient du plaisir à être ensemble et partager un moment de convivialité. J’ai aussi pensé à un moment de calme où l’on a envie de s’installer dans un canapé confortable et écouter de la musique en buvant un très bon verre de rosé. Cela m’a donné l’idée de créer un rosé féminin atypique et sophistiqué. »

Quelles sont ses principales qualités ?

« Il est comme un parfum de femmes qui dévoile ses nuances insoupçonnées au fil du temps. Il est léger au printemps avec son côté agrume et frais. En été il évolue vers le fruit mûr puis il devient plus puissant et plus chaleureux en hiver. L’Eternelle Favorite est un rosé surprenant et très élégant élaboré en grande partie à base de tibouren, un cépage typiquement provençal que j’apprécie particulièrement et qui apporte beaucoup de raffinement lorsqu’il est assemblé à d’autres cépages. »

La cuvée Eternelle Favorite a reçu plusieurs prix dont la Médaille d’Or au concours général agricole en 2016. Il a été classé parmi les 50 meilleurs rosés au monde aux Etats-Unis. On le trouve à la carte de grands restaurants et hôtels dans le monde entier particulièrement sur la côte Est des Etats-Unis, à New York et dans le Connecticut, en Colombie, à Singapour, à Tahiti et dans les Antilles Françaises.

A Saint-Barthélemy, l’Eternelle Favorite est en vente au Goût du Vin à Gustavia. Tel +590  590 27 88 02.

SHOPPING

HUBLOT : S'HABILLE EN BERLUTI

La Classic Fusion, c’est l’association entre le cuir Venezia emblématique de Berluti et sa célèbre patine et les innovations de Hublot en matière d’horlogerie. La fusion des expertises distingue cette édition limitée, en lui conférant une personnalité audacieuse et caractéristique. 

« Du style sinon rien. Après le jeans, la dentelle, nous souhaitions poursuivre l’exploration de matières mythiques habillant nos cadrans et nos bracelets. Le cuir est un classique de l’horlogerie pour les bracelets, nous voulions dépasser l’approche classique du cuir et travailler LE CUIR le plus emblématique qui soit. Aussi notre collaboration avec la Maison Berluti s’est imposée d’elle-même. L’une des difficultés majeures, le cadran. Il est très complexe d’utiliser une matière vivante dans un boîtier étanche. De plus, atteindre une correspondance parfaite de nuances entre le cadran et le bracelet relève aussi du défi ». Ricardo Guadalupe, CEO Hublot 

Hublot et Berluti sont de véritables alchimistes du monde moderne. Ces deux marques de renom ont souhaité créer une montre qui ait une âme et du caractère.
Pour fêter le 120ème anniversaire du chausseur parisien en 2015, un entrelacs de bracelets et de cadrans a été créé pour le modèle Classic Fusion. La combinaison ingénieuse de la montre et des chaussures offre un véritable symbole d’élégance, la définition même de l’esprit du gentleman classique. 

« Après avoir habillé l'homme Berluti de la tête aux pieds, notre collaboration avec Hublot voit la création d’une montre parfaite apportant la touche finale au vestiaire masculin. Nos deux Maisons partagent le même niveau d'expertise ainsi que la passion de l'excellence ». Antoine Arnault, CEO de Berluti 

Le cuir Venezia de Berluti, au tannage exclusif, est le résultat de l’inventivité d’Olga Berluti. C’est cette matière naturelle et noble qu’Hublot a utilisée pour ses cadrans. Le processus, complexe et délicat, nécessite de neutraliser les éléments organiques du cuir, pour rendre chaque cadran inimitable. L’édition limitée est disponible en deux modèles : leurs bracelets et cadrans révèlent le savoir-faire authentique de la maison Berluti. Cette collaboration entre Hublot et Berluti, le créateur de la face du cadran principal et celui du bracelet, offre une nouvelle définition de l’excellence et d’un style reconnaissable entre tous.

Ce modèle est disponible chez Zegg&Cerlati

SHOPPING

AUDEMARS PIGUET: ROYAL OAK OFFSHORE DIVER

Après le succès du lancement des Funky Colours en 2016, Audemars Piguet présente cette année, une édition Royal Oak Offshore Diver dans des tons tout aussi colorés.

Issue de la nouvelle collection, cette Royal Oak Offshore Diver bleu foncé est vendue avec deux bracelets interchangeables en caoutchouc bleu ou jaune. Dotée de performances exceptionnelles, elle est étanche à 300 mètres et équipée d'une échelle de plongée ainsi que d'un réhaut tournant interne avec zone de 60 à 15 minutes jaune vif.

Elle est équipée d'une boîte en acier inoxydable, glace et fond saphir avec traitement anti-reflets, couronnes vissées surmoulées de caoutchouc bleu.

Modèle disponible chez Diamond Genesis, à Gustavia.

SHOPPING

FRED COLLECTION 8°0

FRED écrit un nouveau chapitre à son histoire créative et dévoile les bracelets 8°0. Une ligne de nouveaux bracelets qui délivrent un message aussi puissant qu’un mantra : créez et définissez votre propre vision de la chance.

Parce que certains liens se tissent avec une évidence naturelle, FRED imagine pour les bracelets 8°0 un nouveau design graphique et épuré : un nœud aux courbes généreuses, une boucle qui s’enroule comme un lien porte-bonheur en or jaune, blanc ou rose, semi-pavée ou entièrement pavée.

Ces volutes sans début ni fin se lisent en effet et au gré de l’imagination de chacun : sinueux comme le symbole de l’infini, et donc pourquoi pas d’un amour éternel, 8 renversé et, à ce titre, chiffre synonyme de bonne fortune dans certaines cultures... L’interprétation est laissée volontairement libre, à la manière d’un talisman auquel on attribue des vertus, des forces et des images qui nous sont personnelles, qu’on soit une femme ou un homme. En effet, le bracelet 8°0 se remarque aussi par son style universel, qui s’attache autant à un bras féminin qu’à un poignet viril. Sa boucle est retenue par un bracelet de cuir noir, brun, bleu navy ou marine dont la douceur se patinera avec le temps, retenant ainsi en lui tous les souvenirs de la personne qui le porte.

8°0 : ces deux chiffres au tracé pur et esthétique ne sont pas également sans rappeler huit décennies de création d’une Maison qui fête ses 80 ans. Car cette nouvelle ligne puise son élégance dans la philosophie du fondateur Fred Samuel pour qui les bijoux devaient être, par leur légèreté et la grâce de leur porter, un véritable symbole de liberté et d’expression. À votre tour, donc, d’exprimer et de définir votre vision de la chance au travers de ce nouveau bracelet porte-bonheur...

SHOPPING

LOUIS MOINET : 200 ANS DU CHRONOGRAPHE

Pour honorer la mémoire de son illustre fondateur, Louis Moinet dévoile aujourd’hui, à l’occasion de ses 10 ans, une création visionnaire qui place le chronographe non plus comme complication mais comme élément central de la montre.

Quand le chronographe devient fonction première...et l’heure la complication

Pour donner vie à ce concept, Louis Moinet est repartie, il y a bientôt trois ans, d’une feuille vierge.  « Nous ne pouvions pas nous aider des travaux existants : tous partaient du postulat que le chronographe était une complication additionnelle à la fonction horaire », explique Jean-Marie Schaller. « Notre point de départ était à l’opposé : faire table rase du passé et faire du chronographe le point de départ de notre création, son élément central, auquel l’on ajoute accessoirement une fonction horaire, et non l’inverse ».

En somme, les Ateliers Louis Moinet firent comme l’inventeur du chronographe en son temps : repenser l’horlogerie dans son intégralité au lieu de prendre un modèle existant pour tenter de le dépasser.

La pièce tient toutes ses promesses. L’action du chronographe peut être admirée dans son intégralité, dès que l’on enclenche le poussoir. La roue à colonnes orchestre alors le ballet du mécanisme d’acier et de rouages, pour transmettre son information aux aiguilles. Le chronographe trône seul côté cadran. On comprend ainsi d’autant mieux qu’il ne s’agit ni d’un squelette ni d’un module additionnel : ce mouvement inédit a été conçu pour et autour du chronographe.  Par ailleurs, Louis Moinet a pris le parti de garder au dos du mouvement, sous la platine, le mécanisme traditionnel du mouvement automatique.

Une redéfinition complète de l’habillage

Pour le mettre en beauté, Louis Moinet a redéveloppé la quasi-totalité des éléments d’habillage : nouvelle boîte, nouvelles aiguilles, nouveau cadran, nouvelle masse oscillante, nouvelle boucle déployante, etc.

En prime, Louis Moinet a imaginé un usage totalement exclusif de la pierre de synthèse. Cet élément destiné à assurer les bons pivots et la bonne lubrification des composants du mouvement a trouvé un nouvel usage hors de ce dernier.  Le zircon noir est ainsi proposé, accompagné de son chaton vissé, en guise d’ornement des cornes.

Au final, Memoris se présente sous le visage d’un garde-temps de 46 mm, proposé en or rose ou en or blanc, dans trois séries limitées de 60 exemplaires chacune. Evocation de la mémoire, c’est-à-dire de ce qui vit aujourd’hui sur les bases de l’histoire, elle forme le trait d’union entre l’héritage de Louis Moinet et la vision créative des Ateliers qui honorent aujourd’hui sa mémoire.

Disponible chez Carat, à Gustavia.

DÉCOUVRIR

LE BARTHÉLEMY: MAGNIFIQUE HÔTEL ET SPA 5 ÉTOILES

C’est un bonheur pour les yeux. Les bleus cristallins d’un lagon, une plage de sable blanc, une palette de  petits bateaux multicolores au mouillage. Au large, une barrière de corail et un îlet, la Tortue, sur lequel viennent se jeter les vagues dans un éclat pur d’écume blanche.

Bienvenue dans le monde de la beauté naturelle, au Barthélemy, le magnifique hôtel et spa 5 étoiles, qui vient d’ouvrir ses portes à Grand Cul de Sac.

Cet environnement exceptionnel est décliné dans les très belles chambres de l’établissement dont la superbe décoration a été réalisée par Sybille de Margerie. La célèbre architecte d’intérieur a associé modernité et authenticité antillaise, douceur et raffinement dans un design élégant s’inspirant des traditions de l’île. Têtes de lits en paille tressée, sculptures de corail en résine, bois flottés blanchis. Les harmonies de couleurs, turquoise et fuchsia, évoquent la mer et les fleurs de l’île. Les espaces sont luxueux, spacieux et lumineux avec des vues magnifiques sur l’océan, le jardin ou les mornes environnants. Une atmosphère joyeuse et paisible qui se prolonge naturellement sur la terrasse de l’hôtel et au bord de la piscine qui s’ouvre sur l’horizon.

Côté restaurant, Le Barthélemy a confié l’élaboration de ses menus à Guy Martin, le prestigieux Chef du Grand Véfour, qui signe, pour les clients de l’hôtel et les résidents de l’île, une carte très intéressante où se mêlent saveurs françaises, antillaises et internationales. L’ambiance est à la fois chic et détendue. Le soir, les lumières tamisées et la douce présence de l’océan ajoutent de la magie à la table. A noter également la cuisine légère, à la rôtissoire, le midi et un délicieux brunch, le dimanche, mis en forme par le Chef exécutif William Gérard.

Imaginé comme un sanctuaire du bien-être, le spa invite au calme et à la détente. Avec sauna, douche aux huiles essentielles ou encore centre de fitness et une équipe de thérapeutes experts et d’esthéticiennes professionnelles qui utilise les vertus curatives de l’eau de mer pour optimiser la qualité et l’efficacité des soins. Une expérience unique à vivre avec plaisir et sérénité dans le cadre magique de cet hôtel de rêve.
 

ESSAYEZ
L'APPLICATION !

Profitez de toutes les
fonctionnalités de notre site Web sur votre téléphone.

Profitez de la fonction « Around me » et découvrez tout ce qu’il y a autour de vous dans notre sélection.

Profitez de la fonction « Around me » et découvrez tout ce qu’il y a autour de vous dans notre sélection.